Travail en indépendant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2021

Sommaire

Le travail en indépendant progresse dans les secteurs en croissance.

Le travail en indépendant concerne de nombreuses professions : free-lance, commercial indépendant, infirmière libérale, consultant indépendant, etc.

Travail en indépendant : un savoir spécifique

Le travailleur indépendant est détenteur d'un savoir intellectuel ou technique bien précis. On trouve de nombreux travailleurs indépendants dans les secteurs suivants :

  • activités médicales et paramédicales ;
  • services aux entreprises ;
  • services à la personne ;
  • immobilier ;
  • juridique ;
  • informatique.

L'exercice de certaines professions exige des diplômes spécifiques (ex. : avocat, architecte).

Un statut non salarié pour le travailleur indépendant

Le travail en indépendant se caractérise par l'absence de :

  • contrat de travail ;
  • lien de subordination juridique permanente à l'égard du donneur d'ordre.

Contrairement au salarié, le travailleur indépendant n'est pas tenu de respecter des horaires ou une durée légale de travail. Ses relations avec son client sont fixées dans le cadre d'un contrat (oral ou écrit) ou d'une négociation.

Le travailleur indépendant doit assurer lui-même le paiement de ses cotisations sociales, auprès de la caisse dont dépend sa profession.

Lire l'article Ooreka

Travail en indépendant : paiement des services par facture

Le travailleur indépendant n'étant pas un salarié, il ne peut percevoir de salaire. Il doit donc établir des factures. La rémunération de son travail se fait donc par le paiement de ces factures.

Le travailleur indépendant facture ses missions :

  • au forfait ;
  • ou au temps passé.
Lire l'article Ooreka

Travailleur indépendant : paiement des cotisations en ligne

Depuis le 1er janvier 2019, les travailleurs indépendants ont l'obligation de déclarer et payer leurs cotisations sociales en ligne quel que soit leur revenu d'activité.

La loi n° 2019-1446 du 24 décembre 2019 de financement de la sécurité sociale pour 2020 a prévu la fusion des déclarations fiscale et sociale des indépendants. Depuis le 1er janvier 2021, les travailleurs indépendants (à l'exception de ceux relevant du régime microsocial) n'ont plus l'obligation de souscrire une déclaration sociale (DSI) de leurs revenus auprès des organismes sociaux. Ils portent les éléments nécessaires au calcul de leurs cotisations et contributions sociales sur leur déclaration fiscale professionnelle préremplie (déclaration 2042 C PRO).

Ces pros peuvent vous aider