Freelance informatique

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2021

Sommaire

Les travailleurs freelances sont toujours plus nombreux dans le secteur informatique.

Freelance informatique : les différentes missions

Le freelance informatique réalise généralement ses missions auprès d'entreprises, en apportant son savoir-faire, ses connaissances, ses conseils, son expertise.

Missions habituellement réalisées par le freelance

Le freelance peut être :

  • l'informaticien d'une petite structure,
  • un spécialiste venant en apport du service informatique ou d'une société d'informatique,
  • un renfort sur un projet informatique particulier.

Des exemples de missions

L'utilisation de freelances dans le domaine informatique est courante : certains sites web y sont consacrés. Voici quelques exemples de missions freelance en informatique :

  • développeur,
  • ingénieur (réseaux, systèmes, etc.),
  • administrateur,
  • analyste programmeur,
  • consultant,
  • formateur.
Lire l'article Ooreka

Statut du freelance informatique : selon l'activité

Le freelance en informatique choisit son statut selon son activité.

Le statut de conseil en informatique en freelance

Le consultant en informatique dispose d'un large choix de statut pour exercer son activité de conseil :

Les statuts du freelance en conseil informatique :

Statuts Pourquoi choisir ce statut ?
Profession libérale
  • Indépendance.
  • Travail en solo.
Micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur)
  • Débutant.
  • Activité complémentaire d'une activité salariée.
Gérant de SARL, ou SA, de SAS.
  • Volonté de s'associer.
  • Souhait d'embaucher des salariés.
  • Protection de son patrimoine.
Entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) ou Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)
  • Protection de son patrimoine.
  • Travail en solo.

Fourniture de matériel informatique en freelance : SARL ou autre

Contrairement à l'activité de conseil, le freelance qui souhaite fournir du matériel informatique devra créer :

  • une société commerciale de type SARL,
  • ou une activité commerciale en auto-entrepreneur s'il débute.

S'il réalise, comme c'est souvent le cas, une activité de conseil parallèlement à la fourniture de matériel, le freelance informatique pourra créer deux structures distinctes.

Le gérant d'une SARL sera assujetti à la TVA, contrairement au micro-entrepreneur, dont le plafonnement du chiffre d'affaires pourra vite devenir un handicap.

Lire l'article Ooreka

Tarifs du freelance informatique : minimum 250 € par jour

Les tarifs/jour des informaticiens en freelance vont de 250 à 800 €. Tout dépend :

  • de la complexité de la mission,
  • et des qualifications du freelance
Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider