Consultant indépendant

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2021

Sommaire

Les consultants indépendants représentent plus de 19 000 petits cabinets composés d'une à deux personnes.

Le consultant indépendant accomplit un travail en indépendant, tout comme le graphiste freelance, le commercial indépendant ou l'infirmière libérale.

Consultant indépendant : le conseil aux entreprises

Le consulting en solo ou en indépendant permet de valoriser son expertise en étant à son compte. Le consultant mène des missions, la plupart du temps auprès d'entreprises.

Le profil type du consultant indépendant est :

  • une personne entre 45 et 55 ans,
  • dotée d'une véritable expertise,
  • ayant un bon réseau professionnel.

Domaines d'intervention du consultant indépendant

Les domaines d'intervention du consulting sont nombreux. Le conseil s'applique notamment :

  • à la stratégie,
  • au marketing,
  • à l'organisation,
  • aux ressources humaines,
  • aux systèmes d'information.

Le consultant indépendant anime, accompagne, évalue, gère. Il doit être multi-compétences.

Consultant indépendant : en société ou profession libérale

Le consultant indépendant peut choisir deux types de statuts.

Consultant indépendant en profession libérale

Le conseil est une activité libérale non réglementée. Cela permet à tout un chacun de s'installer en tant que consultant indépendant. Aucune condition de diplôme n'est requise. Il n'est pas nécessaire non plus d'être affilié à un ordre professionnel.

Lire l'article Ooreka

Consultant indépendant en société

S'il souhaite s'associer ou limiter sa responsabilité, le consultant indépendant peut créer une société de type SA ou SARL. Il sera alors imposé au titre de l'impôt sur les sociétés et assujetti à la TVA, mais pourra protéger son patrimoine.

Le consultant indépendant en solo peut également créer une EURL ou EIRL. S'il démarre son activité, le consultant indépendant peut s'installer en micro-entrepreneur.

Ces pros peuvent vous aider