Indépendants : travailler gratuitement pour se lancer, une bonne idée ?

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Pour travailler, il faut avoir de l'expérience. Cela est d'autant plus vrai pour les travailleurs indépendants, dont la réputation se fait beaucoup par le bouche à oreilles. Mais comment acquérir cette expérience si les clients ne font confiance qu'aux personnes ayant déjà de l'expérience ?

Beaucoup de nouveaux indépendants sont confrontés à ce problème. Certains choisissent même de travailler gratuitement pour acquérir une première expérience. Est-ce vraiment une bonne idée ?

Travailler gratuitement : quels avantages ?

Le fait de travailler gratuitement n'est pas sans avantage :

  • Cela vous permet d'acquérir une première expérience dans le secteur d'activité que vous visez.
  • En effet, un recruteur prendra plus facilement le risque d'engager un débutant s'il sait qu'il n'aura pas à le payer.
  • En travaillant gratuitement, vous montrez que vous êtes réellement motivé à intégrer le secteur d'activité que vous visez.
  • De plus, grâce à cette première expérience, de nouveaux clients vous feront plus facilement confiance et accepteront de payer pour vos services.
  • En outre, vos premières réalisations vous permettront :
    • de vous constituer un réseau professionnel ;
    • d'agrandir votre portefeuille de compétences ;
    • de rencontrer des personnes qui pourront vous recommander pour un emploi rémunéré, etc.

Ainsi, en travaillant gratuitement pour vous lancer, vous maximisez vos chances d'obtenir, par la suite, un emploi rémunéré.

Travailler gratuitement : quels inconvénients ?

Vous vous en doutez, le fait de travailler gratuitement présente aussi de nombreux inconvénients :

  • Évidemment, un emploi non rémunéré ne vous permettra pas de subvenir à vos besoins.
  • De plus, il vous prendra certainement beaucoup de temps, vous empêchant de prendre un autre emploi "alimentaire".
  • Ensuite, l'absence de rémunération peut gâcher votre relation avec les clients :
    • En effet, sachant que vous n'êtes pas payé, ils peuvent avoir peur de voir le travail bâclé.
    • De votre côté, vous pouvez craindre qu'on abuse de vos services.
  • Enfin, il reste la question du statut juridique, assez flou, du travail gratuit. Normalement, on ne peut pas faire travailler quelqu'un :
    • s'il n'a pas signé de contrat ;
    • s'il n'y a pas de transaction financière entre le recruteur et le recruté (à l'exception du bénévolat ou d'un dispositif encadré par Pôle Emploi).
  • Ainsi, certaines personnes peuvent préférer ne pas faire travailler gratuitement, pour ne pas risquer d'être dans l'illégalité.

Rémunération, gratuité : trouver un juste milieu

Il est possible de travailler gratuitement pour se lancer en limitant les risques liés à cette démarche. Deux solutions s'ouvrent à vous :

  • La première, c'est de faire des promotions :
    • Par exemple, proposez 20 % de réduction pour les 10 premières commandes.
    • De cette façon, vous attirerez les clients, qui reviendront peut-être s'ils sont satisfaits de votre travail.
  • Vous pouvez aussi travailler gratuitement uniquement pour vous ou pour vos proches. Vous présenterez ensuite vos réalisations à vos futurs clients comme des réalisations professionnelles.

Se lancer comme travailleur indépendant :

  • Commencer une activité en tant que travailleur indépendant n'est pas chose aisée. Mieux vaut se renseigner au préalable sur le statut du travailleur indépendant, ainsi que sur la fiscalité prévue pour ce statut.
  • Pour savoir quels tarifs appliquer lorsqu'on est travailleur indépendant, consultez notre page Tarifs freelance.
  • Pour vous faire un nom et une clientèle, il est indispensable de vous créer un réseau. Consultez notre astuce 3 techniques pour agrandir son réseau.

Ces pros peuvent vous aider